Happy Halloween, babey

Les corbeaux se sont posés sur mon gazon il y a quelques semaines déjà, fidèles augures de l'horreur à venir. L'araignée géante s'est nichée près de la porte d'entrée, affamée.
« As-tu peur des fantômes de sous-sol? Sont pas dangereux. Prends la boîte de gâteaux. On va aller les voir. »
Pour vous, j'ai libéré mes Fantômes de sous-sol. Et ce même lien permet d'apprendre quelques détails sur le prochain livre de La Maison des viscèces et sur mon roman Jardin de chair.

Et puis Black #1, l'hymne de ce jour sombre et glorieux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire