L'horreur à l'honneur au prix Aurora/Boréal 2015

Aujourd'hui, on a annoncé les finalistes du prix Aurora/Boréal 2015. Et vous savez quoi? Jardin de chair est en finaliste dans la catégorie "Meilleur roman". La couverture de François-Pierre Bernier l'est aussi, cette fois dans la catégorie "Création artistique audiovisuelle".

Jardin de chair est en excellente compagnie avec les autres finalistes, dont plusieurs auteurs de renom. En ordre alphabétique: Marilou Addison, Ariane Gélinas, Patrick Senécal, Daniel Sernine et Élisabeth Vonarburg. Ce qui m'enthousiasme encore plus, c'est que quatre des six romans finalistes sont des romans d'horreur. Anita, le premier tome de la série d'horreur Cobayes. Le très gore Escalana, troisième volume de la série Les villages assoupis. Le dernier tome de la série Malphas, Grande Liquidation, qui outrepasse amplement les limites du bon goût! Et finalement Jardin de chair, l'histoire intimiste d'une pauvre cannibale solitaire. Si vous cherchiez quel roman d'horreur lire, voilà quatre excellentes suggestions.

La liste complète des finalistes peut être consultée ici. Les prix seront remis au Congrès Boréal.

Les nominations pour le prix Boréal/Aurora 2015

Le prix Boréal/Aurora récompense les oeuvres francophones canadiennes dans les genres de l'imaginaire: la science-fiction et le fantastique. Il reste une semaine pour nommer vos oeuvres préférées. Il y a une liste d'éligibilité assez détaillée disponible sur le site du Congrès Boréal. Le bulletin de nomination est ici.

Si vous avez aimé Jardin de chair, c'est le temps de l'exprimer, car vous pouvez le nommer dans la catégorie "Meilleur roman". Si sa couverture vous a plu, vous pouvez nommer l'excellent travail de François-Pierre Bernier dans la catégorie "Création artistique visuelle et audiovisuelle (Prix Boréal)."

Je ne me prononcerai pas trop dans les catégories "Meilleur roman" et "Meilleure nouvelle", mais j'ose proposer un vote pour la catégorie "Meilleur poème/chanson", soit Jardin mécanique avec l'album La sinistre histoire du Théâtre Tintamarre, épisode 2, en particulier "La fabrication du consentement". J'ai une idée! J'ai une idée! Aussi, dans la catégorie "Meilleure bande dessinée", je crois que Far Out de Olivier Carpentier et Gauthier Langevin mérite votre soutien. Finalement, dans la catégorie "Meilleurs ouvrages connexes", il ne faudrait pas passer sous silence les collectifs 6, chalet des Brumes et Dix ans d'éternité, de même que le recueil Variations endogènes de Karoline Georges.

Mais peu importe qui vous choisirez, l'important c'est de faire entendre votre voix!