La saison de l'horreur

On commence à parler d'aller cueillir des citrouilles avec les filles pour en aligner une gang sur la galerie d'en avant, qui fait toute la longueur de la maison. Le nouveau Sénécal est sorti il y a deux semaines, j'en suis au quart et j'ai du fun (même si ça manque de gore). Le prochain livre de La Maison des viscères, Exodes, est en cours de révision et de montage, selon les sections; on rentre dans le rush final. L'automne arrive, ce sera pas ben ben long.

Pourtant, il me semble qu'on parle peu de rentrée littéraire cette année. La faute aux élections? J'ai très peu d'idées de ce qui est prévu cet automne en littérature, à part les nouveautés des Six Brumes, de Alire, de Ed.. Et de La Maison des viscères, ça va sans dire. Je sais bien qu'il y aura quelques Clowns vengeurs, mais à part ça, ça reste vague. Faudra que je me remette en mode veille littéraire, pour voir toutes les belles terreurs que l'automne va nous proposer.

De mon côté, je relis ma romance gore une dernière fois avant de la soumettre. J'ai fait un premier passage, violent et extrême, sur la première moitié de Jardin de chair,. J'ai pratiquement réécrit le texte. Je pense bien que ça a gagné beaucoup en qualité et en profondeur. Je devrais pouvoir m'attaquer à la deuxième moitié bientôt. J'ai aussi commencé un autre texte, moins noir, mais j'ai dû le mettre de côté pour le rush de Exodes et les demandes de subventions au labo (c'est chargé cette année, mettons).

Et puis finalement, j'ai découvert le jeu vidéo de mes rêves. The Secret World reprends les mythes, les histoires littéraires et cinématographiques, les conspirations mondiales pour créer un univers moderne grouillant d'horreur et de fantastique. Tout commence dans Kingsmouth, une ville portuaire infestée de zombies, puis on découvre des monstres lovecraftiens, un personnage inspiré de Stephen King, des intrigues faisant des références directes à des romans d'horreur de Masterton, de Herbert, etc. Je capote ben raide. Si vous voulez vous joindre à moi, je suis Limedeath

Et l'automne qui arrive, qui va nous fournir les plus belles ambiances de l'année, même si on a encore aujourd'hui de superbes journées d'été.

Puis n'oubliez pas de réserver votre exemplaire de Exodes. Croyez-moi, ça en vaut la peine. Et si vous le commandez dès maintenant, vous aurez la version limitée avec une nouvelle exclusive de Ariane Gélinas. Vous voulez pas manquer ça, non?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire